Comment bien décalquer des patrons de couture
Prenez le temps de bien décalquer, c’est la première phase d’une couture bien réussie.

Comment bien décalquer des patrons de couture

Quand j’ai commencé à coudre, j’achetais toujours dans les kiosques les magazines. Je pensais d’abord à payer moins cher en décalquant les patrons . J’aimais beaucoup feuilleter ces magazines.

Pour une débutante, c’est pas évident ! J’ai découvert que c’était ma première erreur. Bon nombre de courtières diront que c’est trop complexe. La couture est un travail de précisions, ce n’est pas pour rien que les lignes se chevauchent à quelques millimètres juste entre deux tailles.

Pour bien reproduire un patron il faut du temps. Cela nécessite de très très bons yeux et quelques techniques.

Entrons dans le cœur du sujet pour décalquer des patrons, le matériel de préparation qu’il vous faudra :

Voici mes indispensables pour bien décalquer ses patrons

  • Des poids. Vous trouverez à pas cher des anneaux métal en quincaillerie ou magasin de bricolage.
  • Du Masking tape
  • Des feutres pointes fines
  • Des fluos frixion qui s’effacent à la chaleur
  • Du papier de soie ou papier souple avec assez de transparence qui ne glisse pas
  • Une grande règle
  • Un perroquet pour les perfectionnistes
  • Des ciseaux papier

Mes astuces pour bien décalquer des patrons de couture

Cette phase de préparation peut paraître bien longue mais vous fera gagner du temps dans votre couture. Le rendu sera plus soigné et sans retouche si vous avez sélectionné la bonne taille.

  • Mettre à plat la planche,
  • Lisser la feuille (éventuellement fixer la feuille de patron avec du masking tape ou des poids)
  • Repérer les différentes pièces de patrons à décalquer
  • Mon astuce pour éviter de se tuer les yeux : utiliser un fluo frixion de la marque pilot qui s’efface à la chaleur pour repasser les lignes une à une Cela offre un meilleur confort et une meilleure précision.
  • Utiliser un papier de soie ou un papier souple qui ne glisse pas pour redessiner les pièces et les repères toujours avec précision. Fixer ce papier avec ds poids.
  • Redessiner les pièces et utiliser une règle pour les grands lignes et si besoin un perroquet pour ce qui est des courbes d’emmanchure
  • Annoter votre pièce décalquée :
    • Nom du magazine et numéro
    • Nom du modèle de patron et la page
    • La taille du patron. Exemple : 38 , ou mensurations 38/40 ajustés
    • Numéro de la pièce sur X. Exemple 1/7 si c’est la pièce 1 parmi 7 pièces
    • Indiquer le libellé de la pièce. Exemple : devant
    • À découper en X exemplaires. Personnellement si je dois découper 4 pièces sur mon tissu plié, je préfères avoir déjà mes deux pièces de patrons afin de bien visualiser le reste de tissu.
  • Dessiner les pièces des empiètements col entièrement. Cela donnera plus de précision.
  • Dessiner les autres pièces à dessiner soi-même (Formes simples comme des ceintures)

Une fois vos pièces décalquées, vous pouvez repasser avec votre fer le papier pour éliminer les marques de fluo. Attention à la chaleur du fer.

Des patrons à conserver

Comment organiser ses patrons ?

J’annote tous mes patrons et je les range dans des pochettes plastiques .
L’idéal est de pouvoir imprimer une photo du modèle et de la glisser dans la pochette plastique pour identifier immédiatement le modèle à coudre.

Je commence à avoir beaucoup de patrons, l’ensemble est organisé dans des classeurs à thèmes :

  • Les hauts
  • Les robes
  • Les bas
  • La lingerie et maillots
  • Les accessoires

L’avantage d’un patron bien décalqué est que vous allez aimer le refaire et refaire 😉
Je vous souhaite une bonne couture, et n’oubliez pas : rien ne sert d’aller trop vite !

Laisser un commentaire